GLobik est un coup d'oeil à ma production. C'est un voyage dans mon imagination sur les ailes de ma création. Du simple croquis au design graphique en passant par la video, j'explore les avenues qui croisent mon chemin. En fait, Globik ce n'est pas seulement mon portfolio, c'est aussi mon cheminement, mes projets futurs et mes découvertes.

samedi 7 novembre 2009

Ichi

Une découverte inattendue. J'ai loué ce DVD tout simplement parce que la couverture m'attirait. Ichi The Killer, un film «dark» inspiré du manga Koroshiya de Hideo Yamamoto, est vraiment surprenant. L'histoire incongrue se déroule dans un univers chaotique rempli de personnages qui auraient tous besoin d'une bonne thérapie. J'ai été vraiment impressionné par les images que le réalisateur Takashi Miike nous offre. Des plans de vue qui nous font passer de magnifiques paysages urbains à des natures plus que mortes en passant par des «close-ups» qui vous harponnent l'estomac.
Ce n'est surement pas un des dix meilleurs films que j'ai vus, mais je ne regrette nullement ces deux heures d'émotions et de dépaysement. Les effets spéciaux étaitent parfois à faire frissonner, mais ils m'ont fait éclater de rire à d'autres moments. Un monde où l'exagération domine tout comme dans les mangas dont celui-ci est inspiré. Je ne suis pas un fan de films d'horreur (ce qui n'en est pas vraiment un selon moi), mais j'aime me nourrir de belles images et de surprises. Et Je dois admettre que j'ai été bien servi.

1 commentaire:

  1. SCANDALE

    Les absences coïncident à la comparution dans le salon en réplaçant cettte incidente en soi, c'est le reveil s'éffaçant; voici le rêveur en sortie losque la panique se déclare observateur néutrale,. le président a vous compri, les criants invités se précipitent des tables d'hôtel. - Qu'elqu'un d'autre fut dans un réduit qui se propage déhors comme une infinité de petites vestibules, applaudissements de portes qui s'ouvrient où qui se frappent, une averse de distraction, elle ne cesse pas, la catatrophe est décommandée à cause de pluie continuelle.

    Poétudes

    SONNET XXXIX FOR KATIE

    I went downtown, saw Katie in the nude
    on Common Avenue, detracted soltitude
    as it were, like a dream-state rosely hued,
    like no one else could see her; DAMN! I phewed;

    was reciprokelly then, thank heaven, viewed,
    bestowed unique hard-on! but NOT eschewed,
    contrair-ee-lee, she took a somewhat rude
    'n readidy attude of Sex Prelude; it BREWED!

    And for a start, i hiccuped "Hi!", imbued
    with Moooood! She toodledooed: "How queued
    your awe-full specie-ally-tee, Sir Lewd,
    to prove (alas!), to have me finely screwed,

    and hopef'lly afterwards beloved, wooed,
    alive, huh? Don't you even DO it, Duu-uuude!"

    My English Poetry Blog

    More...

    Casualidad sopla la sangre
    de alguno señor desconocido
    durante los pocos restantes
    momentos del resplandor de faroles

    que se vislumbran tras el follaje
    flameando de las obsesiónes
    igual efimero como gotas
    del cinzano de la soledad –

    En aquel tiempo me levanta
    dentro uno incidente avejentado
    que en seguida palidece
    al camouflaje de abstraccion;

    chica, nadie conoce que tus grisos
    ojos significan aún; con todo
    el sueño que hube evacuado
    tu escudriñas nuevamente.

    My spanish poetry blog

    More...

    Consider Sex and time, procreation, reincarnation. Trigonometry! I envisage the time axis as the repetitive tangens function. Do you see what I mean? What can be tentatively derived from this notion? Clue: orgasm AND birth pangs at tan 0.

    My Philosophy

    My Music Blog

    My Babe Wallpapers

    You are very welcome to promote your blog on mine. They are well frequented, so there's mutual benefit.

    - Peter Ingestad, Sweden

    RépondreSupprimer